La Sophrologie


La Sophrologie
Au Service de l’Individuation
L’Etreté = l’Unité
L’Eveil


SOPHROLOGIE = SOS – PHREN – LOGOS
– Science de l’Esprit serein
– Etude de l’Harmonie de la conscience.
– Art du bien-être et de la tranquilité.


La conscience ici doit être ici considérée comme une Force supramentale, la véritable Lumière Vibrale. La Conscience est Lumière et Vibration. Elle a pour but d’obtenir un état physique proche du sommeil. En Inde, on dirait état de Tandra. Cela s’obtient par la relaxation musculaire et mentale. En stimulant l’hémisphère droit du cerveau elle élève le niveau de créativité et d’intuition. Elle éveille notre conscience, de palier en palier, à chaque renouvellement d’une séance de sophrologie. Elle apporte le bien-être. Elle équilibre les émotions, les pensées ou mental « pensant, les comportements de chacun qui s’accorde un moment pour lui dans le cadre de ce travail intérieur. De nouvelles ressources et une meilleure qualité de vie s’offrent au patient.
Cela s’opère à travers différents exercices assis, couché, debout, avec des visualisations et affirmations. Elle assure une meilleure santé, une vie intérieure plus riche et une vie relationnelle équilibrée. Elle permet à l’individu de renforcer sa personne dans toutes les structures physiques, psychologiques et existentielles.
Elle fait partie des thérapies psycho-corporelles et spirituelles.
La Conscience sophronique permet d’atteindre un état harmonieux.
Dans la sophrologie évolutive on tient compte de la dimension du Coeur car notre bien-être est fortement lié à la qualité de nos relations.
Elle participe à l’évolution des sciences humaines qui ont beaucoup évoluées depuis 50 ans. Elle a une vision élargie de l’Homme qui prend en compte l’épanouissement de la psyché ainsi que la dimension existentielle. En se dégageant de ses conditionnements l’individu se voit mieux adapté au monde environnant et accède à un véritable épanouissement comme le procure la pratique des yogas. (Thybel de Thorrinthe renvoi à son ouvrage intitulé : « Harmonisation de la Conscience »). La démarche de l’approche transpersonnelle de la sophrologie s’apparente” à ce que Jung a appelé « le Processus d’individuation » que les orientaux appellent « Réalisation du Soi ou Eveil ».
Devenir un individu pleinement développé suppose d’établir une image positive de soi et aussi de se forger une personnalité ré-initialisée, ré-alignée, ouverte aux dimensions supérieures d’unité, d’universalité, d’Etreté, de transcendance. L’intégration du Soi permet la domestication de l’Ego. Pour cela, on accède à la conscience Force supramentale dont a parlé Shri Aubobindo (Inde – Pondicherry) dont Thybel de Thorrinthe a suivi les enseignements.
Cette nouvelle conscience est illimitée, liberté et pur amour universel.
Grâce à la nouvelle sophrologie les domaines de la Psychologie et ceux de la Spiritualité se trouvent reliés et intégrés. Elle permet de réunir harmonieusement le corps, l’esprit, l’âme et le coeur que les médecines de la deuxième moitié du 20ème siècle ont séparées.
Elle touche de nombreux domaines comme les relations, la thérapie, l’écologie, la philosophie, l’éducation, l’art …

Elle est concernée par tout ce qui permet l’épanouissement et le bonheur des individus.
La respiration contrôlée c’est-à-dire consciente est un pouvoir transformateur très puissant: elle est considérée comme le coeur du bien-être.
« Le Bonheur est en vous, comme un trésor qui vous appartient, mais dont vous n’avez pas conscience ».
La sophrologie, donc, n’est pas seulement une méthode de relaxation corporelle et mentale à protocole verbal mais elle propose une démarche d’évolution de la conscience du corps à l’âme, et donc jusqu’à la réalisation du Soi, à l’Eveil, au Samadhi (Bonheur intérieur jouissif).
Les cinq dimensions fondamentales de l’Etre sont mises à la disposition de l’individu sophronisé que ce soit physique, l’énergétique, le relationnel, le mental ou le spirituel.
La sophrologie transpersonnelle a apporté une pierre de plus à la sophrologie traditionnelle caycédienne.
Devenir Soi est un long voyage, que Thybel de Thorrinthe a parcouru pendant plus de 35 ans, fait d’interrogation, d’illusions, d’émerveillement, et de grâce divine.
En tant que sophrologue il a pu ouvrir certaines personnes à leurs dimensions supérieures et à les conduire, avec d’autres techniques, à ressentir la Joie intérieure issue de l’Eveil de leur Kundalini-Shakti, l’Esprit Saint de la Tradition chrétienne comme pouvaient le faire certains prêtres éveillés, par le Baptême.

Laissez un commentaire